Bonjour, je suis Laura…

 

…et je vous parle un peu de moi

 

À l’âge de 8 ans, pendant que tous mes copains jouaient dehors, je m’entraînais à la dactylographie* sur une vieille machine à écrire Olivetti et j’apprenais l’anglais et le français en autodidacte à l’aide de deux magazines hebdomadaires pour enfants dont je ne ratais pas un seul numéro. J’ignorais à quel point ces notions me seraient utiles un jour, je le faisais simplement parce que ça m’amusait et ensuite je sortais grimper sur les arbres comme les autres…

Après mon baccalauréat classique, j’ai eu la chance d’intégrer le prestigieux cursus universitaire en Sciences de la Communication de l’Université de Bologna (le premier d’Italie, fondé par Umberto Eco). C’est à cette époque là que, profitant des bourses européennes Erasmus et Leonardo, j’ai commencé à faire des séjours prolongés à l’étranger… qui durent encore aujourd’hui 😉

Avant de devenir rédactrice web, je vendais des logiciels.

Pourquoi c’est important ? Parce que le métier de commerciale m’a appris à être tenace et à l’écoute, à développer l’empathie nécessaire pour rassurer le client sur le fait que j’ai bien compris ses besoins, à rester concentrée sur mes objectifs et à mesurer mes résultats.

Et surtout, c’est grâce à ce métier que j’ai appris à aller toujours plus loin, car je sais que:

Grâce à mes années d’expérience dans la vente de logiciels, aujourd’hui je ne compte plus le nombre d’heures passées à rédiger des propositions commerciales, à vulgariser un produit, à créer le besoin, à convaincre un prospect, à fidéliser un client… Je n’écris pas pour remplir le vide dans une page web, j’écris pour déclencher une action : convertir une cible, construire une relation de confiance, générer des ventes.

Vous cherchez une collaboratrice qui ne perde pas de vue vos objectifs professionnels et qui prenne du plaisir à écrire pour vous ? Je suis la bonne personne !

* J’utilisais des fiches coloriées qui montraient les exercices : il fallait bien positionner ses doigts sur le clavier, et ensuite taper “dfdfdfdfdf”, puis “jhjhjhjhjh”…  allez, je ne suis quand même pas la seule à avoir fait ça à la fin des années 80… n’est-ce pas?? undecided

Envie d’avoir encore quelque petit détail?

Mes séries TV préférées sont : Friends (que je regarde encore en boucle), House of Cards, The Big Bang Theory, Silicon Valley, Dix pour cent, The Good Wife, Mad Men. Et je vais rajouter Games of Thrones, car ça fait cool 😉

Je n’aime pas faire du shopping, encore moins si accompagnée, encore moins si c’est pour acheter des chaussures. Mais je pourrais dépenser l’équivalent d’un sac Chloé en librairie (en une seule fois), mieux si indépendante (et en pulls en cachemire aussi, mais ça, je ne vais pas le dire car ça fait BCBG).

Je ne passe jamais plus de 5 minutes à me maquiller (quoi qu’en disent mes filles et mon mari!). Malgré ça, je ne sors (presque) jamais sans une pointe de mascara et un voile de fard (comme déclarent de faire les actrices hollywoodiennes, quand elles ne sont pas en tournage).

Si les journées duraient 48 heures, je lirais davantage, j’apprendrais à jouer du piano, j’étudierais, j’aménagerais un potager, j’appellerais plus souvent ma famille et mes amis lointains. Si les journées ne duraient pas 48 heures, je me débrouillerais toujours pour ne pas trouver le temps de coudre, plier les vêtements à la Marie Kondo et vider le dernier carton de mon dernier déménagement. 

Je rédige toujours en écoutant des mélodies classiques pour flûte.

Je déteste les sirènes et les licornes.

Pourquoi hésiter?